Appel à projets doctoraux

Appel à projets doctoraux

Dans notre monde actuel, la connaissance des œuvres de l’Antiquité et des peuples qui les ont créées se fonde sur une évidente transdisciplinarité.

En dépit des séparations imposées par les structures et les cursus universitaires, l’histoire, la littérature, l’histoire de l’art, l’archéologie et la philosophie font toutes partie de l’étude de l’Antiquité, ainsi que la philologie, l’épigraphie, la papyrologie, la paléographie ou la numismatique, souvent considérées comme sciences auxiliaires.

Seule une approche inclusive est donc en mesure de montrer à notre société contemporaine ce que nous pouvons encore apprendre de l’Antiquité.

Tout projet impliquant la connaissance directe d’au moins une langue ancienne du monde méditerranéen (égyptien, grec, latin, langues sémitiques, etc.) et les outils méthodologiques qui relèvent d’au moins deux des savoirs mentionnés ci-dessus constitue un axe prioritaire pour notre Initiative.

Une attention particulière sera portée aux projets de co-encadrement, notamment avec des partenaires étrangers (4EU+, EFE etc.). Pourront également être soumis des projets n'impliquant pas la connaissance d'une langue ancienne, mais reposant sur des approches qui croisent des disciplines au sein des sciences humaines ou qui associent sciences humaines et sciences exactes (comme l’archéologie et la chimie, les humanités numériques ou le calcul).